Vincent Vidal à Éclat

Le théâtre de l’opprimé, quel est donc cette chose étrange venue du Brésil ? En 1956, Augusto Boal créé à Sao Paulo le Teatro de Arena. Il s’agit d’un théâtre social, de rue, contestataire. Les coups d’état de 1964 et 1968 mettent fin à cette aventure, et Augusto Boal est arrêté et torturé. Il fuit bientôt le Brésil et fonde en 1979 à Paris le Centre du Théâtre de l’Opprimé. Après avoir continué de développer en France et en Amérique Latine cette forme de théâtre éducatif et participatif, il retourne au Brésil en 1986 pour y établir un important Centre du Théâtre de l’opprimé. En 1996, il reprend la direction artistique du Centre du Théâtre de l’Opprimé de Paris. Il décèdera le 2 mai 2009 à Rio de Janeiro, laissant derrière lui un important héritage pour le théâtre moderne, étant à la source et à l’inspiration de ce que nous appelons plus souvent aujourd’hui le théâtre forum. S’il s’appelle le théâtre de l’opprimé, il n’est pas le théâtre des victimes, mais plutôt celui des sans voix et de la volonté.

Vincent Vidal, comédien

Vincent Vidal a été formé par Augusto Boal, et comédien membre de la compagnie du Théâtre de l’Opprimé de Paris. Il interviendra au mois d’Avril avec des résidents de l’association pour monter une prestation qui sera présentée le jour de notre Assemblée Générale le 29 avril, vers 16h30. Avis aux téméraires, aux curieux, aux amoureux du théâtre, il va se passer des choses à Éclat ce jour-là. Nous sommes très heureux de l’accueillir.